Articles récents

Libérez-vous de vos mauvais rêves avec un attrape-rêve Guide de maintenance de la chaudière à gaz tout-sur-le-fauteuil-electrique Rhinoplastie secondaire Quand changer ses prothèses des mammaire

Avoir une retraite assortie d’un taux plein dépend de plusieurs facteurs. Bien qu’il puisse y avoir certaines dérogations concernant ce type de retraite, vous devez tout de même avoir travaillé durant une période donnée. Aussi, vous devez vous acquitter régulièrement de vos droits trimestriels afin d’y prétendre. Comment aller à la retraite à un taux plein ? Découvrez dans ce mini-guide tout sur la retraite avec un taux plein.

Trimestre requis pour avoir une retraite avec un taux plein

Avant de prétendre à une retraite avec un taux plein, vous devez avoir travaillé dans un certain nombre de trimestre. Le nombre de trimestres pendant lesquels vous allez travailler pour bénéficier de cette pension optimale est régi par la loi. Cependant, cela dépend aussi de votre année de naissance. Approchez-vous d’un avocat de droit de travail pour Comprendre la retraite à taux plein afin de savoir le nombre de trimestres exact selon votre âge.Afin de faire valoir une carrière complète pour recevoir une retraite à taux plein, vous devez avoir exercé durant 167 trimestres. Ceci est valable pour les natifs des années 1959 et plus. Si vous êtes nés à partir des années 1973, vous devez faire 172 trimestres. Le nombre de trimestres par année étant de 4, cela revient à dire que vous devez faire environ 41 voire 43 ans de service.

Âge de départ à la retraite avec un taux plein

En tant que salarié, vous avez la possibilité de liquider votre retraite sans que le taux de celle-ci ne soit vu à la baisse. C’est l’âge de départ à la retraite à taux plein. Cet âge est bien différent de l’âge légal de départ à la retraite. En général, l’âge de départ à la retraite est fixé à 62 ans pour les personnes qui sont nées à partir des années 1955.

L’âge de la retraite avec taux plein dépend de l’année de naissance.

Les cas de retraites à taux plein automatique

Certaines situations donnent droit de façon automatique au taux plein de retraites. Parmi ces cas, vous avez les retraites anticipées pour handicap, les cas de pénibilité et aussi des cas exposition à l’amiante. Les personnes qui présentent un taux d’invalidité permanente d’au moins 50 % suite à un accident de travail en font partie. Ces personnes, même si elles ne disposent pas de la durée d’assurance qui est exigée, elles peuvent aller en retraite avec un taux plein.Le taux plein est aussi automatique pour les combattants et anciens prisonniers de guerre sur la base de leur âge. En effet, les personnes qui sont reconnues inaptes au travail et les mères ouvrières avec trois enfants ou plus peuvent aussi l’avoir. Cependant, elles doivent avoir au moins 120 semestres, ce qui équivaut à 30 ans de cotisation.Pour finir, une retraite avec taux plein est donnée de manière automatique si la personne assurée part à la retraite à l’âge d’annulation de la décote. De ce fait, même si la personne ne respecte pas la durée d’assurance qui est requise, il pourra percevoir sa pension.

Autres cas de départ à la retraite avec taux plein

En-dehors des cas de départ à la retraite avec taux plein donné, vous avez des personnes qui peuvent prétendre à une retraite taux plein. Il s’agit : des personnes de l’allocation des travailleurs de l’amiante, des personnes qui sont nées avant 1955, des personnes qui ont arrêté le travail pour être aidant familial sur 30 ans, des personnes qui ont validé au moins un trimestre au titre de la majoration.À part ces cas, il peut y arriver d’autres cas où le travailleur peut faire valoir son droit à la retraite avec un taux plein. Tout dépend de l’analyse de la situation sur les bases légales.

Share Article: