Accueil Vie pratique Prévenir les chutes des personnes âgées : comment s’y prendre ?

Prévenir les chutes des personnes âgées : comment s’y prendre ?

Par Senior-Conseil

Les chutes sont un sujet qui préoccupe autant les seniors que leurs proches. La plupart des gens savent que ces accidents sont particulièrement dangereux pour les personnes âgées. C’est pourquoi ces dernières ainsi que leur entourage s’intéressent à la prévention des chutes. Sachez que cela est tout à fait possible.

Comprendre pourquoi les seniors font des chutes

Les raisons pour lesquelles les seniors font des chutes sont nombreuses. Vous pouvez essayer de suivre les conseils que l’on donne généralement sur la prévention des chutes. Cela peut être l’exercice physique, la révision des médicaments avec le médecin, les contrôles de la vue, l’étude du domicile pour en optimiser la sécurité. Toutefois, vous devez d’abord comprendre les raisons des chutes avant de rechercher des solutions telles que la téléassistance, la modification du domicile, etc..

Sachez que la plupart des personnes âgées tombent à cause de différents facteurs qui peuvent dépendre de chaque individu. Si vous voulez éviter que votre parent fasse une chute, vous devez donc faire des efforts pour comprendre pourquoi cette personne en particulier pourrait tomber. En découvrant ces raisons spécifiques, vous serez en mesure de :

  • Déterminer des stratégies de prévention des chutes adaptées
  • Reconnaitre les situations à risque, et prendre des mesures pour les éviter
  • Comprendre ce qui a pu causer une chute en particulier, ce qui va sans doute vous aider à prévenir d’autres chutes à l’avenir
  • Savoir si votre parent a une certaine condition médicale qui nécessite d’être examinée de plus près par les médecins

Pourquoi les chutes se produisent-elles ?

Peu importe notre âge, nous tombons lorsque nous sommes confrontés à un incident qui met au défi notre équilibre ou notre force. Si cet incident dépasse notre capacité à rester debout, nous tombons. Ceux qui sont jeunes et en bonne santé ont généralement une grande capacité à rester à la verticale. Si jamais ils trébuchent, ils peuvent souvent se rattraper avant de tomber. Bien évidemment, un déséquilibre suffisamment important peut faire chuter même un jeune d’une vingtaine d’années. Si cette même personne est un peu pompette, il faudrait encore moins d’éléments déclencheurs pour la faire tomber.

La maladie ou toute autre faiblesse physique sont également des circonstances qui réduisent la faculté de toute personne à se tenir à la verticale. Mais bien sûr, les seniors ont souvent d’autres problèmes qui affectent leur capacité à rester debout.

Facteurs de chutes à tenir en compte concernant les personnes âgées

Les chutes des seniors sont habituellement multifactorielles. Il peut être difficile d’établir une liste de toutes les causes. Qui plus est, il peut être très compliqué d’essayer de traiter tous les facteurs. Certains d’entre eux comme le ralentissement psychomoteur peuvent être impossibles à inverser. Cela dit, considérer que ces facteurs appartiennent aux catégories suivantes va vous aider dans vos efforts de prévention :

  • Les risques environnementaux – En font partie les risques domestiques (par exemple un tapis ou un câble qui pourrait faire trébucher), les risques extérieurs (comme le verglas sur l’allée) ou les chaussures à risque (par exemple des talons hauts). Cette catégorie peut aussi inclure le maniement incorrect d’une canne, d’un déambulateur ou d’un autre dispositif d’assistance.
  • Les risques liés à la santé – Cette catégorie peut comprendre les problèmes d’équilibre, la faiblesse physique, les problèmes de vision, les maladies chroniques, ou encore les effets secondaires des médicaments. Les risques liés à la santé sont spécifiques à chaque personne.
  • Les éléments déclencheurs – Ce sont des évènements inopinés ou occasionnels qui sont à la cause d’un problème d’équilibre ou de force. Il peut s’agir par exemple d’un moment d’hypoglycémie chez une personne diabétique, ou bien d’un chien qui tire soudainement sur sa laisse et qui provoque un déséquilibre entraînant une chute.

Sans doute, il n’est pas aisé de dresser seul dans son coin une liste de tous ces facteurs. Ceux qui sont liés à la santé ont particulièrement tendance à se rapporter à des problèmes médicaux. Il peut donc être difficile de les trier correctement, à moins d’en connaître un rayon en ce qui concerne la médecine.

Mettre sur pied une stratégie personnalisée de prévention des chutes

Vous pouvez certainement réduire le risque de chute grâce à des exercices réguliers permettant d’améliorer la force et l’équilibre. Mais aussi en optimisant l’environnement habituel de la personne âgée. Par ailleurs, vous serez plus efficace dans la prévention des chutes si vos médecins vous aident à comprendre les facteurs qui peuvent constitués des risques.

De cette manière, vous serez en mesure d’élaborer une stratégie de prévention des chutes plus personnalisée. C’est-à-dire un plan qui cible les risques et les vulnérabilités, selon la situation qui vous concerne. De plus, cela vous aidera grandement à choisir par exemple la bonne option en matière de téléassistance, si ce genre de solution vous semble adaptée.

Articles similaires