Articles récents

Libérez-vous de vos mauvais rêves avec un attrape-rêve Guide de maintenance de la chaudière à gaz tout-sur-le-fauteuil-electrique Rhinoplastie secondaire Quand changer ses prothèses des mammaire

Accorder son pardon repose sur une démarche personnelle et spirituelle et non sur une démarche morale et sociale. En prenant de l’âge, vous avez certainement accumulé un certain nombre de déceptions et de rancœurs, que ce soit auprès d’amis ou de membres de votre famille. Toutes ces désillusions, si on ne lâche pas prise, resteront comme une cicatrice. Ne croyez pas que pardonner est un geste altruiste, il s’agit avant tout de quelque chose que vous faites pour vous.

Pardonner est un cadeau que vous vous faîtes et qui vous redonnera de l’énergie.

Il faut du courage pour pardonner, c’est un acte noble.

Pardonner est nécessaire pour être libre, pour redonner à l’autre l’objet de son offense, c’est-à-dire le fardeau que vous portez en permanence sur votre dos depuis que vous avez été blessé. Pardonner permet de ne pas subir et de ne pas souffrir deux fois.

Attention, pardonner ne veut pas dire oublier, ni excuser, ce n’est pas renoncer à vos droits, ce n’est pas se rabaisser.

Les 9 étapes du pardon

Le pardon se construit en 9 étapes bien identifiés en psychologie. Ceci peut être d’autant plus vrai si vous avez ces ressentiments au travail. Celles-ci se déroulent dans cet ordre :

  1. Stoppez toute envie de vengeance et de représailles. Vous devez oublier vos envies de faire mal à la personne pour vous venger de ce qu’elle vous a fait.
  2. Stoppez vos gestes offensants (stoppez les pensées et les comportements engendrés par votre ressentiment).
  3. Prenez conscience de votre blessure et du mal qui vous a été fait, exprimez vos émotions, acceptez d’être en souffrance. Pardonner, ce n’est surtout pas oublier.
  4. Partagez votre blessure : parlez de votre blessure, en quoi est-ce un problème pour vous ? Quelle est selon vous la nature de votre douleur ? Pour répondre à cette question, il peut être intéressant de vous renseigner sur les 5 grandes blessures, qui sont la trahison, le rejet, l’abandon, l’humiliation, l’injustice, soit TRAHI.
  5. Acceptez votre colère et votre envie de vous venger, pardonnez-vous à vous-mêmes. Identifiez votre perte et ce que vous regrettez.
  6. Commencez à comprendre votre offenseur, trouvez l’intention positive pour lui derrière son comportement. Attention, expliquer ne veut pas dire excuser.
  7. Trouvez un sens à votre blessure : qui êtes-vous devenu grâce à cette situation ? Qu’avez-vous appris ?
  8. Cessez de vous acharner, faîtes un travail de lâcher-prise. C’est l’étape où vous pouvez écrire une lettre à votre offenseur pour lui dire que vous lui pardonnez (à vous de choisir si vous voulez lui envoyer ou non). Vous devez faire le deuil de votre vie d’avant, voir comment vous pouvez vivre maintenant, afin de pardonner complètement.
  9. Donnez ou non une suite à la relation.

Un exercice pour vous aider à pardonner

Voici un petit exercice qui vous aidera à pardonner plus facilement :

  • Faîtes une liste des ressentiments qui vous pèsent auprès de la personne qui vous a blessée.
  • En face de chaque ressentiment notez le prix à payer pour l’alimenter, ce que ça vous coûte en énergie, en douleurs inutiles pour vous et les autres, en occasions perdues. En quoi est-ce un frein à votre construction ?
  • Chaque jour, travaillez sur un de ces ressentiments et essayez de vous en libérer.
  • Réfléchissez dès maintenant à la manière dont vous allez vous y prendre.
  • Pour chaque ressentiment barré, faîtes-vous un cadeau pour vous faire plaisir.

N’oubliez pas, ne pas pardonner et rester dans le ressentiment vous fait pourrir intérieurement, c’est comme un cancer, un poison, une prison qui vous empêche d’avancer dans la vie. Alors apprenez à pardonner !

Share Article: