Accueil Voyage Le Kirghizistan, une terre d’aventure et de découverte à explorer en solo

Le Kirghizistan, une terre d’aventure et de découverte à explorer en solo

Par SENIOR CONSEIL SERVICE

En quête d’une destination encore peu connue du grand public ? Le Kirghizistan peut constituer un excellent choix. Baptisé la Suisse d’Asie centrale, ce petit pays se démarque pour sa nature verdoyante. On y trouve des pâturages à perte de vue et des chevaux en liberté. Le Kirghizistan, c’est aussi des montagnes qui culminent à plus de 7 000 m.

Explorer en solo des paysages magnifiques et uniques en son genre

Éloigné des mirages de la route de la soie, le Kirghizistan reste quand même proche des sommets. Un véritable lieu de prédilection pour les randonneurs, il procure des paysages alliant un monde désertique, glaciaire et lunaire. Plusieurs activités sont à faire sur place si on ne parle que de la randonnée équestre, de l’alpinisme et du trekking. Les plus aventureux peuvent partir en périple à vélo. Malgré son histoire et l’effondrement de ses empires, le charme de ses paysages reste intact. On y trouve encore des montagnes à couper le souffle et de longue steppe verdoyante. Les amoureux de la nature font sûrement prendre du plaisir en explorant cette nature bien préservée. Entre canyons, pics enneigés, déserts, lacs et forêts alpines, il y a tout ce qu’il faut pour voyager en solo. Malgré cela, l’accompagnement d’un guide est recommandé pour rester en sécurité durant ce genre d’escapade.

Un voyage en solo pour profiter d’une rencontre inattendue avec les Kirghizes

Après avoir déambulé au cœur des principaux sites touristiques de cette région asiatique, il est temps de rencontrer les habitants. Même si on part en solo, le voyage en Kirghizistan avec marco vasco permet de profiter de ce moment d’exception. Durant le séjour, on peut remarquer un certain contraste entre le mode de vie des Kirghizes. Ceci est surtout visible après un séjour dans la capitale du pays, Bichkek. Ici, le quotidien des gens est plutôt rythmé avec son ère post-soviétique. Lors d’une aventure au cœur de la vie pastorale des bergers des steppes, l’ambiance est complètement différente. Sur ce territoire presque oublié de la marche du monde, les locaux sont d’une générosité évoquant l’hospitalité mongole. À noter que ce peuple semi-nomade a été sédentarisé par les Soviétiques au début du XXe siècle. Certains Kirghizes se sont retournés dans leur mode de vie traditionnel depuis l’indépendance du pays en 1991.

Les activités à faire durant un voyage en solo au Kirghizistan

Une aventure en solo permet de découvrir autrement le Kirghizistan. De décembre à avril par exemple, la magie s’opère dans ce petit pays asiatique. Et pour cause, on peut assister à une saison hivernale où la neige permet de vivre une aventure épique inoubliable. Les touristes auront le privilège de rejoindre le lac Son Koul à cheval avant d’explorer les paysages autour d’Issyk Koul. Afin de varier les plaisirs, il n’y a rien de mieux que de se relaxer dans des sources chaudes. Ensuite, une balade dans les canyons rouges garantira un dépaysement total. Quant aux amateurs de sensations fortes, ils peuvent skier dans les montagnes enneigées du pays. Par ailleurs, la majorité du territoire est couvert de neige durant l’hiver. Pour terminer la journée, la rencontre des locaux dans leur yourte marquera l’esprit. Au passage, on peut déguster leur délicieux repas soigneusement mijoté à la manière kirghize.

Voyager seul au Kirghizistan, une aventure respectueuse de l’environnement

Le tourisme éco-responsable fait partie de l’une des raisons de visiter le Kirghizistan. Que l’on voyage en petit groupe ou en solo, ce type de séjour contribue essentiellement à la protection de l’environnement. L’idée est de partir dans un voyage écologique qui privilégie la rencontre tout en préservant la vie locale des Kirghizes. Cette formule présente un moyen fiable pour rentabiliser le tourisme dans cette région. On aura des retombées économiques que l’on partage directement avec les communautés d’accueil. Cela étant dit, près de 45 % du prix d’un voyage écologique est directement dans la caisse de l’économie locale. Durant cette découverte, les habitants sont heureux d’accueillir les visiteurs afin de leur dévoiler leur mode de vie hors du temps. Ces gens vivent généralement en communauté et leurs ressources dépendent entièrement de leur bétail. Lors de cette échappée, on peut aussi remarquer qu’ils se déplacent principalement à cheval.

Quelques mots sur les lieux immanquables durant cette visite en solo

Même si on part tout seul au Kirghizistan, cela n’empêche pas d’explorer ses innombrables sites touristiques. Bichkek reste par exemple un passage obligatoire avant de partir au deuxième plus grand lac d’altitude au monde, Issik Koul. Les passionnés d’aventure et de découvertes sont invités à une échappée au canyon de Konorchek. Ce site se démarque pour ses reliefs et ses falaises rouges. Pour les adeptes d’architecture coloniale russe, ils peuvent mettre le cap vers une petite ville appelée Karakol. Pour se dépayser, une balade au cœur de l’impressionnante vallée de Chong Kyzyl Suu est de mise. Sinon, une virée dans les hautes montagnes permet de mettre le pied près du lac Song Koul.

Articles similaires